L'interview suivante a été réalisée le 12 mai 2008 auprès de Daniel Jannson, membre du studio COG Games. Après un an et demi de développement, il était utile de faire un point sur l'avancement de COG Games et mettre à jour les informations communiquées en septembre 2006.

Sur le site web de COG Games, vous indiquez que le jeu de rôle Mutant Chronicles est le premier projet du studio mais qu'en est-il de l'expérience de ses membres ? Avez vous une expérience dans l'écriture de webzines ou le développement de suppléments de jeu ? Le public étranger ne sait pas si vous avez fait vos premières armes pour des produits suédois. Ou est-ce une nouvelle expérience qui n'a rien à voir avec vos carrières actuelles ?
C'est une expérience inédite pour la plupart d'entre nous bien que nous soyons tous (à deux exceptions près) de vieux rolistes. Deux de nos membres travaillent dans l'industrie du jeu vidéo mais le reste d'entre nous travaille dans des domaines bien loin de l'édition de jeux de rôle.

Dans l'ancien blog, COG studio avait indiqué avoir demandé à plusieurs reprises la licence d'exploitation à Paradox Entertainement, traduisant ainsi sa forte motivation pour cet univers, mais quelle est l'origine de cette motivation ? Est-ce seulement la perpétuation de votre expérience rolistique avec une nouvelle politique éditoriale (sous la férule de Paradox Entertainment) ? Le sentiment que l'univers développé par Target Games était largement améliorable et nécessitait une refonte complète (beaucoup de maître de jeu ont réinterprété cet univers à leurs besoins) ? Ou aviez-vous en tête plusieurs idées de développement de background de science-fiction et vous aviez besoin de Mutant Chronicles pour structurer ces idées novatrices (moins pénible que de commencer une nouvelle licence à partir de zéro) ?
Notre motivation vient de notre relation amour/haine que nous entretenons avec Mutant Chronicles. Cet univers est un monde prodigieux mais qui souffrait soit d'éléments maladroits soit de textes très mal écrits. Le jeu de rôle ne proposait pas un background d'un seul tenant avec parfois certains thèmes qui se trouvaient complètement hors sujet ou en contradiction avec d'autres. Et puis, il commençait à dater. Paradox Entertainment voulait absolument corriger le cas de Cybertronic, le poncif japonisant de Mishima et le côté film d'action des années 80 de Mutant Chronicles. Pour cela nous étions d'accord. Aussi c'est dans ces termes que nous pouvons recréer Mutant Chronicles comme nous le souhaitons.

Concernant votre pratique de Mutant Chronicles, pouvez-vous être plus précis ? Connaissiez-vous la licence Mutant R.Y.M.D ? Avez-vous pratiqué d'autres lignes de produits Mutant Chronicles mis à part le jeu de rôle (jeux de plateaux, comics, jeux de cartes, romans, jeux de figurines) ?
Nous avons tous pratiqué intensivement Mutant R.Y.M.D et ses prédécesseurs (la licence Mutant classique). Lorsque Mutant Chronicles fut sorti nous y avions tous joué mais que quatre d'entre nous l'ont pratiqués depuis les années 90. Warzone, Siege of Citadel, Blood Berets et Doom Troopers ont aussi été pratiqués à l'époque. Mais un autre jeu de rôle qui nous a beaucoup influencé dans le studio est l'univers de Kult (qui je pense a été également traduit en français). Kult a joué un grand rôle dans la reconception de la Symétrie dans la nouvelle édition de Mutant Chronicles.

Concernant le background de la licence "classique", vous êtes-vous arrêté au jeu de rpole de 1993 à 1997 ou avez-vous considéré les produits Warzone 2 voire Ultimate Warzone (ces deux produitsont réécrits certains éléments clés de la licence) ? En fait cette question sert à délimiter la base d'information que vous avez considéré avant de procéder à une refonte.
Nous avons pris en compte toutes les déclinaisons de Mutant Chronicles au fil des années et avons décidé, avec Paradox Entertainement, de considérer plutôt le matériel du jeu de rôle que du jeu de figurines. Warzone avait réécrit beaucoup de choses et avait dévoilé beaucoup des mystères de Mutant Chronicles.

Est-ce que le jeu bénéficiera d'illustrations issues d'autres artistes qu'Alex Tornberg ? Cette question avait été posée au lancement du projet mais peut être disposez-vous d'éléments supplémentaires pour une réponse définitive.
Nous disposons de cinq artistes supplémentaires qui travaillent avec nous actuellement bien qu'Alex reste l'illustrateur principal.

La nouvelle édition prend place au début des Troisièmes Guerres corporatistes, pourquoi ce choix ? Est-ce la tradition de déclarer de nouvelles guerres corporatistes à chaque nouvelle édition (juste une opinion) ? Le background classique nécessitait un dépoussièrage complet de ses personnages et de ses événements (un nouveau départ pour une nouvelle aventure) ? Ou la nouvelle édition ne s'accomodait pas vraiment des personnages classiques et situations corporatistes (incompatibilité de ton) ? Ou encore COG games a des projets spécifiques en tête qui le justifie (comme par exemple la disparition de Cybertronic) ?
Nous voulions garder le plus possible la chronologie de Mutant Chronicles aussi avons-nous décidé de placer la nouvelle édition juste après les Deuxièmes Guerres corporatistes. C'était d'une part pour ne pas toucher à l'ancien background, et d'autre part parce que c'était plus facile. L'idée que la nouvelle édition se déroule au début des Troisièmes Guerres corporatistes a été petit à petit abadonnée au fil du développement. Il ne sera pas aussi clair que dans la seconde édition que de nouvelles guerres corporatistes sont sur le point d'éclater. Concernant les personnages, COG Games n'a pas été autorisé à réutiliser les personnages qui vont apparaître dans le futur film et c'est pour cette raison qu'ils ne feront pas partie de la nouvelle édition.

Dans la communication du site officiel, il y a principalement des informations sur le background, est-ce que son écriture était la première priorité du projet et le système de jeu viendrait plus tard ? Ou aviez-vous une idée plus précise du background et avez naturellement communiqué plus largement dessus avant de développer le système ? Ou, au contraire, vous aviez une idée assez précise de la mécanique de jeu et vous préfériez concentrer votre force de travail sur le background en premier ?
Nous avons investi beaucoup d'efforts dans le système et le background. Mais nous les avons concentré en priorité sur la description du background dés que nous avons réalisé le travail que cela nécessitait. Au fur et à mesure, nous avons été contraint d'opérer une complète révision des règles qui s'avéraient ne pouvoir simuler le background tel qu'il se profilait.

Dans les éditions "classiques", Target Games utilisait principalement les descriptions objectives pour dépeindre les éléments de background (à l'exception du guide du Franc Tireur et les cérémonies d'initiations des Hérétiques). Sur le site web officiel, vous utilisez principalement un point de vue narratif (narration subjective) pour présenter les éléments clés du background avec une certaine vision, est-ce que la nouvelle édition sera écrite de cette façon ? Entièrement ou seulement dans les nouvelles d'ambiance ?
Nous avons choisi ce mode narratif pour présenter les mégacorporations d'une façon vivante pour les visiteurs du site. le livre ne sera pas dutout écrit suivant ce mode exception faite des nouvelles d'ambiance.

Lors de communiqués précédents, COG Games a indiqué que des éléments de background très spécifiques ne seraient pas inclu dans le livre de base de 300 pages mais seraient considérées plus tard dans de futurs suppléments (cartes planétaires, ordres de Bauhaus, clans exotiques d'Imperial, etc.) Avec les chapitres des éditions "classiques" en tête, qu'est-ce que COG Games joutera à la structure du livre de base (on ne parle pas de la réécriture des textes) ? Est-ce que les Francs-Tireurs bénéficieront d'un chapitre qui leur sera propre ? Est-ce que les compagnies indépendantes (ou affiliéesà bénéficieront également d'un chapitre (les anciennes éditions passaient un peu rapidement dessus) ? Est-ce que le Cartel bénéficiera enfin d'un chapitre comparable à celui des autres mégacorporations ? Et verrons-nous de nouveaux chapitres dédiés à un background plus général (comme l'environnement spatial) ?
Le plus gros changement apporté concernera l'approfondissement de la description des planètes qui prendront plus d'espace que la thématique spatiale. La description de la société de l'univers Mutant Chronicles prendra également plus d'importance que les descriptions des corporations. Et comme vous l'avez supposé : les compagnies indépendantes et affiliées auront un chapitre en propre. Le Cratel bénéficiera du même traitement que les mégacorporations. D'une façon générale, tous les aspects de l'univers seront plus approfondis dans cette nouvelle édition.

Est-ce que l'écologie fera son apparition dans le background de Mutant Chronicles (on ne parle pas ici de plantes ou animaux mutants) ? La thématique environnementale est un classique dans le genre cyberpunk mais qu'en est-il pour de smondes terraformés ? Il est intéressant de considérer la position des mégacorporations qui ont terraformées des planètes entières (ce qui précipita la ruine de la Terre), qui ont investi énormément de ressources dans ces paradis artificiels (peut être avec des emprunts qui courent sur des siècles) et qui sont aujourd'hui confrontés à la polllution de leurs filliales et zones de guerre. Les écologistes étaient absents du background "classique" mais peut être y a-t'il de la place pour un écologisme "corporatiste" (par exemple avec des usines payées pour produire des masses de CO2 pour réchauffer l'atmosphère glacée de Mars ou encore l'enfouissement sauvage de déchets qui dévalue la valeur d'une proprité corporatiste durant plusieurs décénies ...).
Nous ne sommes pas allé si loin dans le processus de terraformation et qui l'a pris en charge mais comme je l'ai indiqué précédemment, les mondes eux-mêmes bénéficieront de descriptions plus approfondies. Cela inclu quelques explications pour décrire le climat reignant sur chaque planète. L'écologie sera traitée mais sera pleinement exploitée que dans un futur supplément.

Est-ce que l'orientation arabo-africain de Sundiata sera pleinement exploité dans le nouveau background ? Nous avons quelque influence sur les noms de la corporation et de certains personnages mais est-ce que cette option va déboucher sur de réelles spécificités dans le background (comme dans la nouvelle When Gravity Fails de George Alec Effinger) ? Que signifie l'apparition du suffixe Akkad dans votre dernière communication ? Une nouvelle proposition ou une entité bicépale ?
Sundiata sera traité de façon identique aux autres mégacorporations mais l'orientation arabo-africaine ne doit pas vous inquieté plus que cela. Nous ne la développerons pas plus que l'orientation britannique pour Imperial ou l'orientation américaine pour Capitol. Mais, compte tenu du fait que Sundiata est bien plus récente que les autres corporations, elle bénéficiera d'une description plus complète de ses origines. Personne ne connaît vraiment les origines des autres mégacorporations tellement elles sont anciennes. Concernant Akkad, il s'agit d'une entité économique distincte liée à Sundiata et un peu moins à Capitol. Nous réservons ces détails pour le livre de base.

Est-ce que le système de jeu permettra de simuler les troubles mentaux ? La question se pose avec l'influence du jeu de rôle Kult et du fait que les anciennes éditions refusaient de traiter cet aspect qui n'était pas adapté au ton héroïque de l'univers (malgré la présence des Légions Obscures et les règles de Corruption). Désormais, avec la volonté affichée de renforcer l'atmosphère "Noir" du jeu, est-ce que ce genre de règles fera son apparition (ou une déclinaison des Sombres Secrets de Kult pour étoffer les backgrounds des personnages).
Oui, les troubles mentaux seront effectivement simulés.

Retour au Coral Beach Center